les 5 actions pour retrouver la santé

Vous allez apprendre comment retrouver la santé en pratique

 

Avoir eu très tôt des problèmes de dos. Souvent complètement bloqué à ne pas pouvoir bouger. Apprendre par les radios que mes vertèbres sont abimées et que ce sera toujours comme ça. Me sentir fragile donc éviter de porter de lourdes charges. Me reposer régulièrement. Mais remarquer qu’avec le temps il finit par s’affaiblir encore plus. Avoir en fin de compte de plus en plus mal et être de plus en plus faible. Donc, changer de méthode et faire de la musculation malgré les douleurs. Et des assouplissements. Aller mieux. Mais me bloquer souvent le dos quand même.

Petit à petit, remarquer que mes maux de dos surgissent dans des périodes qui se ressemblent. Des périodes dont les évènements extérieurs peuvent paraître différents, mais où, intérieurement, je pense les mêmes choses, ressens le même ras-le-bol, la même incompréhension. Des périodes où j’ai les mêmes émotions.

Me rendre compte petit à petit, grâce à la conscience de plus en plus affinée de mes pensées, émotions et comportements qui en résultent, que muscler mon dos est certes nécessaire, mais pas suffisant…

Alors, opérer des changements intérieurs… Changer mes comportements, désactiver certains réflexes grâce à des exercices de Programmation Neuro-Linguistique, pour changer ma vision des choses. Avoir de moins en moins mal au dos. Persévérer. Ne plus avoir mal au dos. Alors même qu’on m’avait dit que ça ne passerait jamais sans opération

 

Restaurer votre énergie et retrouver la santé par la pleine conscience

 

Aujourd’hui, notamment en voyage, on me demande souvent comment je fais pour récupérer si vite. Alors je réponds : « Je ne récupère pas, je n’en ai pas besoin ! ». Un peu d’humour, puisque j’ai quand même besoin de dormir, mais simplement pour signaler le fait que j’ai appris à beaucoup moins perdre d’énergie, voire à en gagner dans la journée.

Ainsi quand arrive le soir, je ne m’endors pas épuisé, mais en forme. De même le matin, je suis en général en pleine forme et non épuisé avant de commencer la journée, contrairement à bien des années où plusieurs sonneries étaient nécessaires pour pouvoir me motiver. En fait, j’ai tout simplement appris à recréer la santé, à remonter mon niveau d’énergie, de vitalité, sur les plans physique, émotionnel et mental. Je me sens également de plus en plus aligné avec mon « mandat céleste ».

Je me sens à la bonne place, au bon moment, donc ma vie devient plus fluide, plus facile. Je puise moins dans mes capacités d’adaptation, à forcer pour vivre une vie qui n’est pas la mienne.

De temps en temps, je prends conscience des difficultés que j’ai créées avec mon égo : les choses sont moins fluides, je réfléchis plus, j’ai plus de choses à gérer, ça me fatigue. Dans ces cas-là, je respire un bon coup et je prends un temps de méditation pour observer minutieusement en moi mes motivations (désirs ou peurs) qui ont mené à cette situation. Alors je me calme et je me reconnecte à la Source.

J’expire l’importance personnelle que j’y ai mise. J’opère les changements nécessaires et j’observe ensuite que tout redevient plus fluide… Ainsi, je profite de la vie de plus en plus. Chaque instant devient une source de bonheur, de gratitude, de paix, de joie, de sensations que j’offre à mon âme… Même les douleurs, les émotions souvent décrites comme « négatives » sont devenues des cadeaux. Ce sont des sensations que j’accepte et que je ressens en pleine conscience, pour que ma Persona nourrisse mon Anima. Puisque c’est le but !

Aujourd’hui, une colère, une tristesse, une peur peuvent surgir, mais je ne les fuis pas et elles n’entravent maintenant que très  rarement ma paix intérieure, plus profonde, sous-jacente. Je prends le temps de ressentir pleinement ces émotions, je me laisse habiter par elles et j’offre cette sensation à mon âme par ma pleine conscience…

Retrouver la santé montgolfiere

 

La question qui vient est alors : comment s’y prendre concrètement pour retouver la santé ?

 

Comme nous l’avons vu, le but est d’encourager la vie en nous et de réguler cette sursollicitation chronique Yang, responsable de notre perte d’équilibre et de nos maux… Si nous plantons une graine dans une bonne terre et qu’elle est bien nourrie (soleil, eau, etc.), la vie prospère.

Par contre, elle devient difficile si nous plantons cette graine dans un pot, à l’ombre, sans nutriment, sans eau. Apparaitront immanquablement les maladies par manque de vitalité. Chaque jardinier le sait : pour sauver une plante en mauvais état, il faut la remettre en terre. La remettre dans des conditions propices à la vie. Dans des conditions les plus adaptées possible pour elle. Il en est évidemment de même pour nous. C’est étonnant qu’on ait perdu cette vérité pourtant si évidente dans la nature.

 


 “ La source de la plupart de nos problèmes réside dans l’écart entre le mode de pensée de l’homme et le mode de fonctionnement de la nature. ” – Grégory Bateson

 

L’image de la montgolfière pour retrouver la santé

 

Alors, pour parler de notre santé et décrire les lois naturelles du retour à la santé, prenons l’exemple de la montgolfière, dont nous pouvons modifier le poids grâce à des sacs de sable, et qui est, pour les besoins de l’exemple, aussi maintenue au sol par des cordes.

 

Pour pouvoir s’envoler vers la santé, il nous faudrait :

1- Limiter le poids, donc les sacs de sable. C’est-à-dire limiter la demande d’énergie nécessaire pour soulever l’embarcation. Pour notre santé, cela veut dire limiter la demande adaptative.

2- Détacher évidemment les cordes qui nous maintiennent arrimés au sol. Pour nous, c’est éliminer tous les blocages et déchets dus aux demandes adaptatives passées, et ainsi libérer le mouvement.

3- Avoir du carburant et le renouveler lorsqu’il n’y en a plus. C’est-à-dire remplir la bouteille de gaz : si le carburant est notre vitalité, il faut tout simplement apprendre à l’économiser et savoir refaire le plein lorsque c’est nécessaire

4- Avoir de la puissance disponible : c’est-à-dire savoir mettre les gaz à fond quand il le faut. Pour notre vitalité, cela suppose qu’il faut s’entrainer, se renforcer. En effet, un muscle entrainé peut soulever une charge plus importante qu’un muscle atrophié à force de ne pas avoir été utilisé.

5- Et enfin, être un pilote conscient, capable de déterminer les priorités. C’est sans doute le point de plus important, car si nous allumons les gaz à fond, mais que les cordes nous retiennent au sol, nous ne nous envolerons pas vers la pleine santé, malgré tous nos efforts.

Retrouver la santé

Pour une méthode efficace d’auto-guérison, il y aura toujours ces cinq types d’actions à mener. Quel que soit le sujet, le symptôme ou la demande, il sera toujours question de favoriser ce qui va dans le sens de la vie.

Ainsi, naturellement, grâce au pouvoir de l’homéostasie symbolisée par le Taiji, la vitalité retrouvée va recréer la santé et faire disparaître les symptômes qui jusqu’alors cherchaient à compenser ce manque de vitalité.

Reprenons donc précisément ces cinq points afin de les illustrer. Nous ne proposerons pas ici un dictionnaire exhaustif de toutes les méthodes pour guérir, car c’est infini et pourrait faire au moins l’objet d’un second livre. Ce qui est essentiel, c’est de comprendre la logique sous-jacente, le fonctionnement même de la vie pour pouvoir s’approprier cette sagesse au quotidien.

Dans un souci didactique, je présenterai la guérison spirituelle dans un autre chapitre de mon livre. Même si je le répète, tout est relié. Le spirituel agit directement sur les trois autres plans, mais décortiquons déjà ici ces cinq voies de rétablissement de la santé, dans les trois plans de la dualité.

Il n’y a pas de plan supérieur aux autres, passons-nous des jugements du mental : tous comptent, tous sont précieux. Pour que l’âme puisse voyager sur le chemin de la vie, la calèche, les chevaux et le cocher sont tous nécessaires. Si nous voulons véritablement recouvrer la santé, il est nécessaire de s’occuper de tous les plans. Car c’est la vie… 

 

Cliquez ici maintenant pour continuer la lecture »

 

Extrait du livre, Je choisis de guérir de Fabien Malgrand. 

 

Lire aussi..

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Email auto-guerison

Pour suivre son actualité tout en boostant ta santé et en te reconnectant à ta source