Les 7 paradigmes de l’auto-guérison

Croire en votre pouvoir de guérison, les 7 paradigmes de l’auto-guérison

 

Si nous ne nous sentons pas responsables de notre santé et si nous sommes effrayés par la maladie, nous ne croirons pas en l’auto-guérison.

Nous préfèrerons acheter un médicament plutôt que faire quelques pratiques internes, pourtant gratuites comme des respirations et des visualisations par exemple, à notre disposition 24h/24, et surtout incroyablement plus puissantes que des médicaments !

Tant que nous n’y croirons pas, nous n’essaierons pas, ou nous essaierons sans grande conviction, donc ça ne marchera pas ! Notre esprit doit s’habituer à fonctionner différemment, et les paradigmes de l’auto-guérison sont faits pour ça.

Expérimentez-les au quotidien, débattez-en avec votre entourage, apprenez-les par coeur, observez-les dans votre vie, imprimez-les et collez-les dans votre trousse à pharmacie afin d’apprendre à réagir différemment la prochaine fois qu’un symptôme se présentera !

Félicitez votre enfant la prochaine fois qu’il sera « malade » en lui faisant prendre conscience que la santé en lui est forte et réactive et que c’est bien. Ma fille adore que je lui explique ça ! Expliquez-lui qu’il est en train de guérir au lieu de lui transmettre votre peur que ça s’aggrave. Renversez la situation pour cesser d’être esclave d’une vision du monde qui vous tire vers le bas et la victimisation.

Mobilisez vos forces d’auto-guérison avec encore plus d’intensité et de volonté que pour réaliser vos désirs. Nous sommes capables de nous faire opérer du cerveau sous hypnose et l’effet placebo est souvent plus efficace que les médicaments.

Imaginez que vous maîtrisiez ce pouvoir de guérison.

Une chose est sûre : il est déjà présent en vous. Car c’est tout simplement la vie ! En adoptant les sept paradigmes de l’auto-guérison, nous créons un espace dans lequel les solutions peuvent se présenter à notre conscience. C’est le terreau dans lequel notre auto-guérison va pouvoir prendre vie. Nous pouvons ainsi dégager une méthodologie de pensée pour notre auto-guérison, utile dans chaque cas, quel que soit le « problème » que nous souhaitons régler.

 

Paradigmes auto-guerison

 

La pratique des paradigmes de l’auto-guérison

 

Il existe 7 paradigmes de l’auto-guérison.

1- Exercer sa conscience pour créer la santé. Ne pas se limiter à ce que dit l’extérieur – l’avis des autres ou de la science – et apprendre à se connaître soi. Toujours approfondir la pleine conscience à chaque instant.

Qu’est-ce que je ressens ? Qu’est-ce que me disent mes pensées en ce moment ? Quels sont mes mouvements émotionnels ? (Et non pas uniquement ce que j’en sais !)

 

 

2- Résoudre mes « problèmes » en me plaçant sur un niveau supérieur qui les englobe. Quel que soit le symptôme, ne pas s’arrêter à lui. Sortir de la vision de la souris pour choisir celle de l’aigle.

À quel système plus global mon symptôme appartient-il ? Ce système s’insère-t-il dans un autre système encore plus grand ? Et un autre encore plus grand ? Sur quel niveau est-il plus efficace que j’agisse ?

 

 

3- Être responsable à 100%. Quelle que soit la situation de notre vie (santé, relation, etc.), ne jamais abandonner son pouvoir personnel au profit d’un autre, du passé ou du hasard. C’est le meilleur moyen de s’arrêter avant d’avoir trouvé la solution.

Est-ce que je me sens vraiment à 100% responsable ou est-ce que je pense que le problème ou la guérison viennent des autres ou de l’extérieur ? Comment faire pour me sentir pleinement responsable ? Comment ai-je permis à la situation d’exister ? Comment permets-je encore à cette situation d’exister ?

 

 

4- Observer le symptôme comme un signal que la « vie est bien faite ». Quel que soit le « problème » qui surgit dans ma vie, repérer que ce n’est qu’un guide pour me permettre d’être plus conscient, d’apprendre à me connaitre et à me respecter, de répondre à un besoin, de grandir et de changer ce qui est nécessaire. C’est toujours un signe de la vie qui tente d’aller vers la pleine santé et la pleine conscience.

Quel déséquilibre a eu lieu, poussant la vie en moi à s’adapter en produisant des symptômes ? Quels sont mes besoins que je ne respecte pas ? Que dois-je changer dans ma vie ?

 

 

5- Ne pas fuir le symptôme (car ça m’affaiblirait) et laisser la réparation se faire. Avec l’homéostasie, processus dynamique d’équilibre inconscient, changer ce qui est nécessaire permettra à la guérison d’opérer spontanément, sans que je fasse quoique ce soit d’autre.

Est-ce que je permets aux mécanismes de régulation et d’adaptation du corps de faire leur travail ? Ou est-ce que je tente d’effacer les symptômes ? Une fois les changements apportés, est-ce que je laisse l’équilibre se faire ? Ou est-ce que je l’en empêche quand les symptômes de guérison ne me conviennent pas ? Lorsque j’ai opéré la transformation nécessaire, est-ce que je suis patient et persévérant ? Est-ce que je laisse le temps à la métamorphose (changement qui devient visible) ?

 

 

6- Jouer avec mes capacités d’adaptation. Créer les conditions nécessaires à la réparation en limitant les perturbations auxquelles je dois m’adapter et en augmentant mes capacités d’adaptation. Me mettre en conformité avec mes besoins profonds.

Comment puis-je faire pour limiter les perturbations Et relever mon seuil d’adaptation ? Quels sont les multiples facteurs qui épuisent mes capacités d’adaptation ? Est-ce que je m’arrête sur le facteur déclenchant ou je prends en compte les facteurs générateurs ?

 

 

7- Pour guérir, choisir la vie ! Faire confiance à la vie et tout faire pour l’encourager en moi, car je sais que tout ira mieux ainsi, que le problème soit physique ou psychique. Créer la santé, de manière globale.

Est-ce que je focalise sur mes problèmes, sur ma maladie, sur mes symptômes ? Ou est-ce que je m’occupe de ma santé de manière globale ? Est-ce que je mène l’enquête pour découvrir ce qui échappe à ma conscience ? Ou suis-je coincé dans ma vision étriquée du symptôme, sans prendre conscience de ma manière de bloquer la vie en moi ?

 

 

Il est faux de croire que vous avez perdu la santé ! 

 
 

En fait la santé vous l’avez déjà et vous l’aurez jusqu’à votre mort ! Elle agit en vous à chaque instant pour vous maintenir en vie. Elle travaille à s’adapter à toutes les conditions que vous lui imposez. À aucun moment elle ne vous lâche, pas une seconde elle ne vous trahit. Au contraire, elle fait tout son possible pour vous.

Pensez-vous seulement à la remercier ? À l’honorer ? Ou pensez-vous sans cesse qu’elle est mauvaise ? En fait, la santé et la vie sont la même chose. À partir du moment où vous êtes en vie, vous avez cette force de santé qui oeuvre à chaque instant.

C’est une forme d’ingratitude de penser qu’elle est faible et de ne pas la remercier au quotidien. Vous avez cette chance incroyable d’être en ce moment même en train d’expérimenter la santé. Fermez les yeux un instant et ressentez-la en vous. Ressentez comment elle fait vivre vos cellules.

De la même manière qu’elle fait tourner la terre autour du soleil ! Ressentez comme elle fait son possible pour digérer votre dernier repas et transformer le tout en énergie disponible. Ressentez cette chance incroyable d’être en vie grâce à ces milliards de cellules qui font ce que vous êtes et qui se battent pour vous maintenir en vie.

Aucune cellule n’agit contre vous. Même les cancéreuses.

Elles remplissent elles aussi un rôle dans la grande intelligence infinie de la vie. Vous avez déjà la santé. En fait, c’est mieux que cela, vous n’avez pas la santé, vous êtes la santé ! Vous n’avez pas la vie, vous êtes la vie ! Comprenez-le au plus profond de vos cellules.

En vous, il y a des forces incroyables qui s’organisent à chaque instant pour vous maintenir en vie. Vous êtes la somme de milliards de réactions chimiques s’opérant pour maintenir l’homéostasie. Ressentez de la gratitude pour cette santé en vous, ou pour cette santé qui est vous. Au lieu de vous focaliser sur vos symptômes. Focalisez-vous sur la santé, sur la vie. Remerciez ces messagers venus vous avertir que la vie ne circule plus très bien depuis un certain temps et qu’il est temps de rétablir l’équilibre. Écoutez-les, remerciez-les.

Appréciez cette vie magique en train de vous parler. Laissez-vous habiter par la santé. Par la vie. Et recréez les conditions nécessaires pour que les symptômes disparaissent, tout simplement. La vie n’est pas arbitraire, au contraire, elle a un sens, elle a un ordre, elle a des règles du jeu. Vous les ignoriez jusqu’à maintenant ? Et bien c’est fini !

Vous allez pouvoir les connaitre grâce à ces connaissances que je vous partage notamment et ainsi jouer au grand jeu de la vie, dans la joie, dans la confiance, comme un enfant découvre le monde. Un enfant qui joue au détective, pour découvrir les raisons de ses symptômes, avec toute la candeur, toute l’ouverture d’esprit, toute la joie qu’un enfant peut avoir.

D’ailleurs, comme l’enfant qui joue au détective et qui connaît déjà les réponses en réalité, vous savez sans doute déjà ce qui entrave votre santé. Vous ne voulez pas le voir, mais au fond vous le savez. La suite est destinée à vous aider à le révéler et à le transformer…

 

Cliquez ici maintenant pour continuer la lecture »

 

Extrait du livre, Je choisis de guérir de Fabien Malgrand. 

 

Lire aussi..

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Email auto-guerison

Pour suivre son actualité tout en boostant ta santé et en te reconnectant à ta source